Actualités

Troisième phase du Programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’homme

Une déclaration conjointe des ONGs à propos de latroisième phase du Programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’hommeet co-signée par Arigatou International a été présentée lors de la 24ème session du Conseil des droits de l’homme, sous le point 3 de l’ordre du jour : Promotion et protection de tous les droits de l’homme, civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, y compris le droit au développement.

Le Programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’homme est composé de phases successives. La première phase (2005 à 2009) s’est axée sur l’éducation aux droits de l’homme dans les systèmes d’enseignement primaire et secondaire. La deuxième phase (2010 à 2014) se concentre sur l’enseignement supérieur et la formation aux droits de l’homme des enseignants et des éducateurs, des fonctionnaires, des responsables de l’application des lois et du personnel militaire.

En juin 2013, le bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a publié un rapport présentant les opinions des états membres, des institutions nationales pour les droits de l’homme et des parties intéressées sur les secteurs cibles, les domaines d’intervention et les questions thématiques relatives aux droits de l’homme pour la troisième phase du Programme mondial en faveur de l’éducation aux droits de l’homme.

C'est M. Kazunari Fujii (Soka Gakkai International – SGI) qui a présenté la déclaration au nom des seize organisations co-signataires. La déclaration conjointe accueille favorablement le rapport du bureau sur la troisième phase du Programme mondial et demande aux Etats membres d’assumer leurs responsabilités, des objectifs et des moyens réalistes, ainsi que la participation des acteurs de la société civile. Elle rappelle également que l’éducation aux droits de l’homme est une approche durable pour traiter les causes fondamentales des violations des droits de l’homme subies par toute personne, y compris les enfants.

La déclaration appelle les Etats membres à assurer la continuité de la mise en œuvre de chaque phase du Programme mondial ; l’intégration de l’éducation aux droits de l’homme dans la préparation de l’enseignement et la formation du personnel dans tous les secteurs, et ; la responsabilité des autorités nationales et locales dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme.

Arigatou International apporte son soutien à la troisième phase du programme mondial et accueille favorablement la mise en avant de la formation qui assure que les gouvernements soutiennent la formation aux droits de l’homme des enseignants et des autres personnels, domaine dans lequel les droits de l’enfant et l’apprentissage interculturel et interreligieux s’avèrent extrêmement efficaces pour encourager les processus de consolidation de la paix.